• GAMEVILLE

Créer , monétiser des émojis sur "LINE" depuis le japon ou le monde entier quand on est Deejay !

Updated: Aug 10, 2019

.

Bonjour Didier et Laurent, bienvenue dans cette rubrique créativité internationale.


Hello Didier and Laurent, welcome to this international creativity section.





1. Peux tu nous présenter un peu ton parcours

en tant que créatif et ton attirance pour la culture Japonaise ?


1. Can you present us a little bit of your background

as a creative person and your attraction to Japanese culture ?



Didier : Bonjour, c’est un plaisir d’être là. Je m’appelle Didier d’origine togolaise,

je suis DJ, Animateur, Web Développeur et Japanophile. C’est une très bonne question

et je dois avouer que je n’arrive pas à trouver la réponse exacte depuis mon retour

du Japon. Bien sûr comme pas mal de personnes j’ai baigné dans la culture des

mangas et animés mais j’ai toujours été aussi fasciné par l’histoire du Japon qui est

l’une des plus anciennes du monde et de savoir que certains endroits ont été

conservés depuis des centaines d’années m’a fait rêver. Il y a aussi cette culture

du respect au Japon, qui est assez connue qui me fascinait, sans oublier la

gastronomie japonaise.



Didier : Hello, it's a pleasure to be here. My name is Didier, of Togolese origin, I am a DJ, Animator, Web Developer and Japanophile. That's a very good question. and I have to admit, I haven't been able to find the right answer since I got back. of Japan. Of course like many people I have been immersed in the culture of mangas and animated but I have always been as fascinated by the history of Japan which is one of the oldest in the world and to know that some places have been preserved for hundreds of years made me dream. There is also this culture

respect in Japan which is quite well known and which fascinated me, without forgetting the Japanese gastronomy.










Laurent : Bonjour, c’est un plaisir également pour moi d’être là. Je me présente,

je m’appelle Laurent je suis belge d’origine française (par le biais de grands parents),

je suis célibataire (si intéressé voilà mon numéro c’est le 04... non je rigole - rires ),

j’ai fais mes études d’infographie à la Haute école de la province de Liège (nommé

I.N.P.R.E.S. à l’époque), je suis maintenant infographiste dans mes heures perdues

car je travaille comme vendeur magasinier et j’aime tout ce qui touche les jeux

vidéos et le Japon. Ce qui au départ m’a apporté cette attirance pour le Japon, c’est

comme je pense pour la majorité des jeunes, les mangas. J’ai commencé à

m’intéresser aux animés à partir de mes 18 ans et au fur et à mesure de voir des

mangas je me suis intéressé à la culture japonaise. J’ai commencé à être curieux,

connaître le Japon et son histoire, mais autrement qu’à travers les mangas. La

culture japonaise a ce petit truc que les pays occidentaux ne possèdent pas et puis

en tant qu'opinion personnel, je dois avouer que le paysage Japonais est très beau.


Laurent : Hello, it is also a pleasure for me to be here. I introduce myself,

my name is Laurent I am Belgian of French origin (through grandparents),

I am single (if interested here is my number it's 04... no I laugh laugh),

I studied computer graphics at the Haute école de la province de Liège

(named I.N.P.P.R.E.S. at the time), I am now a graphic designer in my spare time

because I work as a store clerk and I like everything about games videos and Japan.

What initially brought me this attraction to Japan was as I think most young people think, the animated and the manga. I started to to be interested in animated films from the age of 18 onwards and as I see more and more mangas I became interested in Japanese culture and started to be curious to know Japan and its history, but not through manga.

The Japanese culture has that little something that Western countries don't have and then

as a personal opinion, I must admit that the Japanese landscape is very beautiful.







2 . Quelles sont les influences qui t'ont poussées à travailler sur un projet d'émojicones depuis la Belgique ?


2 . What are the influences that led you to work on an emojicone project from Belgium ?


Didier : Pour être honnête c’est arrivé sur un coup de tête lors d’une discussion avec Laurent, on s’est dit que nous devrions lancé un projet au Japon que cela pourrait être intéressant et dans l’heure qui a suivi nous avons initier un brainstorming sur un concept et nous avions déjà notre premier personnage d'émojicones en l'espace de quelques heures.


Didier : To be honest it happened on a whim during a discussion with Laurent, we thought we should launch a project in Japan that could be interesting and in the next hour we initiated a brainstorming on a concept and we already had our first émojicone character in a few hours.


Laurent : Même réponse que Didier, au départ nous parlions du fait que cela serait intéressant d’avoir un projet pour le Japon et de fils en aiguilles, nous en sommes arrivés à un concept qui nous a pousser à créer notre premier personnage d'émojicones sur l’application LINE .


Laurent : Same answer as Didier, at the beginning we were talking about the fact that it would be interesting to have a project for Japan and from needle threads we came up with a concept that pushed us to create our first emojicone character on the LINE application.





2,4 Milliards : c'est le nombre d'émojicones appelées " stickers" sur LINE envoyées

par jour sur la messagerie japonaise. Un set d'émojicones contient 42 émojicones accessible dans 230 pays . - Gameville



2.4 Billion: this is the number of emojicons called "stickers" on LINE sent

per day on Japanese courier services. One set of emojicons contains 42 emojicons available in 230 countries. - Gameville






3 . Quels sont les complémentarités qui vous ont poussées à créer ce tandem créatif et quels sont vos futurs plans sur le design made in Belgique , et le Japon ?


3 . What are the complementarities that led you to create this creative tandem and what are your future plans for design made in Belgium, and Japan ?


Didier : Laurent a plus de touché graphique que moi donc il a géré la partie graphique tout ce qui était Design, moi je me suis occupé de la mise aux normes requises et la soumission à l’équipe de LINE.


Laurent : Didier à plus l’habitude que moi avec la gestion “administrative” et sur le respect des chartes que les sites imposent, ainsi que sur les méthodes à suivre pour contacter ou proposer un produit fini à une équipe ou organisme. De mon côté, étant plus à l'aise dans ce qui concerne le graphisme, je me suis occupé de la partie design.


Didier : Laurent has more graphic touch than me so he managed the graphic part of everything that was Design, I took care of the required standards and the submission to the LINE team.


Laurent : Didier is more used to "administrative" management and compliance with the charters that the sites impose, as well as the methods to follow to contact or propose a finished product to a team or organization. On my side, being more comfortable in terms

of graphics, I took care of the design part.




Un tutoriel pour créer des stickers animés

sur LINE Creators Market


A tutorial to create animated stickers

on LINE Creators Market







4. Connais-tu certains artistes de musique , qui ont une vraie communication basée sur l'émojicone ou qui détiennent un set d'émojicones représentant leur marque ?


4. Do you know any music artists, who have a real communication based on the emojicone or who have a set of emojicons representing their brand ?


Didier : En Belgique (je dirai même en Europe), l’utilisation des émojicones reste basique, je ne connais pas d’artistes les utilisant comme au Japon par exemple, cela est aussi dû au fait que les gens n’utilisent pas vraiment LINE qui reste l’un des seuls services mobiles à donner la possibilité pour des créateurs de soumettre leurs designs et de les monétiser. Ici tout le monde se contente de Whatsapp.


Didier : In Belgium (I would even say in Europe), the use of emojicones remains basic, I don't know any artists using them as in Japan for example, it is also due to the fact that people don't really use LINE which remains one of the only mobile services to give creators the possibility to submit their designs and monetize them. Everyone here is satisfied with Whatsapp.


Laurent : Tout comme le souligne Didier, en Belgique l’utilisation d’emojis n’est pas une chose des plus fréquente et généralement ils restent tous assez basique. Je ne connais également pas d’artistes en dehors du Japon qui utilisent ce moyen pour mettre en avant leur produit ou pour se mettre eux même en avant.


Laurent : As Didier points out, in Belgium the use of emojis is not one of the most frequent things and generally they all remain quite basic. I also don't know of any artists outside Japan who use this means to promote their product or to promote themselves.






Laurent Volangé from Belgium


5. Que penses-tu de l'adoption des emojicones

dans la conversation digitale des jeunes en Belgique et l'utilisation de LINE dans ta ville ?


5. What do you think about the adoption of emojicones

in the digital conversation of young people in Belgium and the use of LINE in your city ?


Didier : Les émojis sont assez présents mais je trouve que l’utilisation reste assez monotone puisque tout le monde a exactement les mêmes donc il manque de la variété,cela serait bien par exemple que des acteurs tels que Whatsapp, Telegram, Messenger et autres ouvrent la porte aux créateurs de contenu .


Didier : The emotions are quite present but I find that the use remains rather monotonous since everyone has exactly the same so there is a lack of variety, it would be nice for example if actors such as Whatsapp, Telegram, Messenger and others open the door to content creators.


Laurent : Les jeunes en Belgique utilisent rarement les emojis et ceux les plus fréquemment utilisées sont assez simple et répétitives car tout le monde les possède.

Line n’est pas beaucoup utilisé en Belgique car cette application est présente officiellement sur des marchés Asiatique ou Américains, mais en Europe c’est surtout Facebook Messenger, Whatsapp, ou autres applications qui ont la majorité sur l'audience .

Si LINE est utilisé en Belgique ou même en Europe, je pense que c’est surtout par des personnes qui ont déjà voyagé au Japon ou peut être dans un pays Asiatique qui aurait LINE placé en avant. Mais cela reste une supposition, car si Didier ne m’avait pas parlé de LINE, je ne connaîtrais probablement pas encore cette application à moins d’aller au Japon.


Laurent : Young people in Belgium rarely use emojis and the most frequently used ones are quite simple and repetitive because everyone has them.

Line is not much used in Belgium because this application is officially present on Asian or American markets, but in Europe it is mainly Facebook Messenger, Whatsapp, or other applications that have the majority on the audience.

If LINE is used in Belgium or even in Europe, I think it is mainly by people who have already travelled to Japan or maybe in an Asian country that has LINE placed in front. But that remains a guess, because if Didier hadn't told me about LINE, I probably wouldn't know about it yet unless I went to Japan.






Plus de 18 Millions : c'est le nombre d'utilisateurs de LINE en Espagne ( Europe )

More than 18 Million : this is the number of LINE users in Spain ( Europe)




6. Tu reviens du Japon , quels ont été tes impressions et quels conseils donnerais-tu aux entrepreneurs qui voudraient y faire un tour ?


6. You are back from Japan, what were your impressions and what advice would you give to entrepreneurs who would like to visit Japan ?


Didier : Une expérience exceptionnelle! Le Japon m’a fait tant rêvé et je n’ai pas du tout été déçu, bien-sûr tout n’est pas rose, mais il y a beaucoup de points positifs. Je dirai que le seul gros problème pour des étrangers est le japonais, parce que beaucoup de Japonais ne parlent pas l’Anglais (encore moins le Français) et si vous ne parlez pas un seul mot de la langue locale la situation peut être un peu difficile, mais les Japonais sont des gens si ouverts qu’ ils sont toujours prêts à vous aider. En plus avec la technologie il y a toujours moyen d’utiliser quelques applications pour se faire comprendre. Comme je parle un peu de Japonais, cela m’a ouvert à beaucoup de Japonais qui sont assez réservés lorsque qu'ils doivent parler une langue qui n’est pas la leur. En ce qui concerne l’écosystème au Japon, c’est juste énorme! J’ai eu l’occasion de participer au SLUSH Tokyo qui est l’un des rendez-vous mondiaux pour les entrepreneurs et j’ai pu rencontré énormément de créativité. Le Japon qui s’ouvre peu à peu au reste du monde commence aussi à voir les startups pousser comme des champignons . Mon conseil pour les entrepreneurs qui souhaitent faire un tour. Il serait plus que judicieux d’en apprendre un peu (voire beaucoup) sur la culture japonaise parce qu’il est très important de connaître vos futurs “clients”.

Le second conseil est si possible d’apprendre un peu le Japonais ou au pire avoir un partenaire Japonais de confiance pour votre projet sur place, ça mettra plus en confiance les Japonais (sauf si votre Japonais est impeccable).


Didier : An exceptional experience! Japan made me dream so much and I was not at all disappointed, of course not everything is pink, but there are many positive points. I would say that the only big problem for foreigners is Japanese, because many Japanese do not speak English (let alone French) and if you do not speak a word of the local language the situation can be a little difficult, but the Japanese are people so open that they are always ready to help you. In addition with technology there is always a way to use a few applications to make yourself understood. As I speak a little Japanese, it has opened me up to many Japanese who are quite reserved when they have to speak a language that is not their own. As far as the ecosystem in Japan is concerned, it's just huge! I had the opportunity to participate in SLUSH Tokyo, which is one of the world's most important gatherings for entrepreneurs, and I was able to meet a lot of creativity. Japan, which is gradually opening up to the rest of the world, is also starting to see startups grow like mushrooms. My advice for entrepreneurs who want to take a tour. It would be wise to learn a little (or even a lot) about Japanese culture because it is very important to know your future "customers". The second advice is if possible to learn a little Japanese or at worst have a trusted Japanese partner for your project on site, it will make the Japanese more confident (unless your Japanese is impeccable).








7. Laurent comment as tu rencontré DJ Emiliot et comment en êtes vous venu à collaborer sur ce set d'emojicones ?


7. Laurent how did you meet DJ Emiliot and how did you get to collaborate on this emojicone set ?


Laurent : Je connais Didier depuis l’école supérieur, nous avons fait nos études d’infographie dans la même école, je devais avoir dans les 21 ans lorsque j’ai fais la connaissance de Didier. Au départ, je ne connaissais pas L’application “LINE” et Didier me l’a fait découvrir parce que c’était l’application qui était la plus utilisée par les Japonais.

Et désireux de partir au Japon, il m’a expliqué que c’était donc l’application à avoir si on se faisait des connaissances là bas. Ensuite, nous avons remarqué qu’il y avait un store sur LINE qui laissait la possibilité aux utilisateurs de proposer leurs emojicones (Stickers sur Line) qu’ils auraient personnellement créé et les mettre ainsi à disposition pour d’autres utilisateurs. Ce qui nous a donné l’envie de tenter l’expérience et d’ainsi proposer notre set d’émojicones.


Laurent : I know Didier since high school, we studied computer graphics in the same school, I must have been 21 years old when I met Didier. At first, I didn't know about the "LINE" application and Didier introduced me to it because it was the application that was most used by the Japanese.

And eager to go to Japan, he explained to me that this was the application to have if we were to meet people there. Then, we noticed that there was a store on LINE that allowed users to offer their emojicones (Stickers on Line) that they would have personally created and thus make them available to other users. This made us want to try the experiment and offer our emojicone set.



8. Avez vous des ambitions de créer une marque

de t-shirts pour vos emojicones pour démocratiser

cette forme d'Art digital ?


8. Do you have ambitions to create a brand of t-shirts for your emojicons to democratize this form of digital art ?


Didier : C’est en effet un projet sur lequel nous travaillons, nous sommes actuellement à la recherche de sociétés qui pourront le faire au Japon puisque c’est le marché que nous ciblons.


Didier : This is indeed a project we are working on, we are currently looking for companies that can do it in Japan since this is the market we are targeting.


Laurent : Nous avons également un projet sur lequel nous sommes en train de travailler et nous recherchons actuellement des sociétés qui pourraient le faire sur le territoire japonais car c’est le public cible que nous voulons atteindre.


Laurent : We also have a project we are working on and we are currently looking for companies that could do so in Japan because it is the target audience that we want to reach.




Kofi sika latzoo , Directeur de création , fait parti des rares designer d'emojicones sur LINE sur le continent africain . ci-joint sa conférence sur " les émojicones et leur unique contexte africain en Afrique du Sud lors du 6 eme Festival International du Jeu vidéo Indépendant et des Médias Ludiques : Amaze Johannesburg


Kofi sika latzoo, Creative Director, is one of the few emojicone designers on LINE on the African continent. Attached is his lecture on "Emojicons and their unique African context in South Africa at the 6th International Festival of Independent Video Game and Entertainment Media: Amaze Johannesburg









9. Quelles sont les marques en Belgique qui utilisent le plus d'émojicones dans leur communication ?


9. Which brands in Belgium use the most emojicons in their communication ?



Didier : Aucune à ma connaissance

Didier : None to my knowledge


Laurent : Idem, je n’en connais aucune pour l’instant qui utilisent les emojicones

dans leur communication

Laurent : Ditto, I don't know any of them yet who use emojicones in their communication




10. Quels sont les jeux vidéos venant du Japon que tu apprécies et pourquoi ?


10. Which video games from Japan do you like and why ?


Didier : Je ne suis pas la bonne référence en matière de Gaming (rires) mais je pense que Mario reste une légende (désolé Zelda ).


Didier : I'm not the right reference in Gaming (laughs) but I think Mario remains a legend (sorry Zelda).


Laurent : “Zelda” sans hésitation et parce que j’ai toujours aimé le côté aventure que ce jeu proposait en nous donnant l’impression que le héros c’était nous.


Laurent : "Zelda" without hesitation and because I always liked the adventure side that this game offered by giving us the impression that the hero was us.


11. As-tu vu le film de The EMOJI Movie de Sony , quelles sont tes réactions par rapport à ce film très critiqué par la Presse Cinématographique ?


11. Have you seen the film of The EMOJI Movie by Sony, what are your reactions to this film, which has been heavily criticized by the Film Press ?


Didier : Pas encore vu le film mais j’avoue que j’étais un peu sceptique en l’apprenant maintenant ça reste un film ludique et familial donc plus quelque chose à voir sans préjugés.


Didier : Not yet seen the film but I admit that I was a little skeptical when I learned it now it remains a fun and family film so no longer something to see without prejudices.


Laurent : Je n’ai pas encore vu ce film et je ne sais également pas à quoi il fait référence (honte à moi), je suis en ce moment surtout en train de me préparer pour mon futur voyage au Japon et de ce fait, je ne regarde pas trop de film en ce moment.

Laurent : I haven't seen this film yet and I also don't know what it refers to (shame on me), I'm mostly preparing for my future trip to Japan right now and therefore, I don't watch too much film right now.


Gameville : Laurent , Didier nous vous remercions pour cet entretien et espérons vous revoir sur des sujets autour du Japon et des tendances mobiles de l'économie créative. Bien des choses à vous et bonne continuation.


Gameville : Laurent, Didier, we thank you for this interview and hope to see you again on topics around Japan and mobile trends in the creative economy. Good luck.





130 views0 comments